Leccionario de Saint-Gall (o más exactamente: Epistolario de Saint-Gall)

Genève, Bibliothèque de Genève, Ms. lat. 37a, p. 66r
Signatura Genève Bibliothèque de Genève Ms. lat. 37 a
Copista Sintram
Iluminador Sintram
Fecha principios del siglo X
Soporte pergamino
Extensión II + 88 + II ff.
Dimensiones 31.5 x 15.0 cm
Iluminado
Idioma latín
Propietarios anteriores

Selon B. Gagnebin, il aurait disparu en 1712 lors de la guerre du Toggenburg, qui soumit Saint-Gall aux Bernois et aux Zurichois, puis il aurait ensuite été acquis ou reçu par le théologien genevois Jean-Alphonse Turrettini (1671-1737), lequel avait des amis théologiens à Saint-Gall. Il serait passé à ses descendants jusqu’à Jean-Jacques de Roches-Lombard, médecin et conseiller d’Etat à Genève, décédé en 1862. Les héritiers de celui-ci l’ont donné à la Bibliothèque de Genève en 1863-1864.

Cette hypothèse est remise en cause par l’identification du filigrane des pages de garde, qui correspond aux armoiries de Bède Angehrn, lequel fut abbé de Saint-Gall de 1767 à 1796 ; par conséquent, ce manuscrit serait resté à Saint-Gall jusque vers la fin du XVIIIe s. et ne peut pas avoir appartenu à J.-A. Turrettini, décédé en 1737. A. von Euw pense que ce manuscrit, ainsi qu’un autre épistolier de la fin du IXe s. (Morgan 91), ont été vendus durant les dernières années de l’abbatiat de Bède Angehrn.

voir f° 3r°.

Bibliografía

Euw, Anton von: Die St. Galler Buchkunst vom 8. bis zum Ende des 11. Jahrhunderts. (Monasterium Sancti Galli 3) St. Gallen 2008. S. 435–439, Nr. 111.

Bernard GAGNEBIN, Bertrand BOUVIER, Esther STAROBINSKY, Anouar LOUCA, L’enluminure de Charlemagne à François 1er. Manuscrits de la Bibliothèque publique et universitaire de Genève, Genève, Musée Rath, 1976, n° 4, p. 28-30.

Colección histórica Biblioteca Carolingia
Autor del registro Isabelle Jeger
Fecha de publicación 09/12/2008
Fecha de digitalización 16/09/2008
Financiación

co-funded by the Andrew W. Mellon Foundation within e-codices - Virtual Manuscript Library of Switzerland (sub-project: Codices Augienses et Sangallenses dispersi).